Un nouveau médicament pourrait soulager la détresse des hommes et des femmes qui souffrent de calvitie selon des chercheurs du Center for Dermatology Research de l’Université de Manchester.

L‘étude du laboratoire du professeur Ralf Paus est publiée dans la revue PLOS Biology. Elle montre qu’un médicament, conçu à l’origine pour le traitement de l’ostéoporose, a un effet stimulant spectaculaire sur les follicules pileux humains donnés par des patients subissant une greffe de cheveux. Actuellement, seuls deux médicaments, le minoxidil et le finastéride, sont disponibles pour le traitement de la calvitie masculine (alopécie androgénétique).1