Promu par l’AP-HP, cet essai valide la règle PERC qui permet d’écarter aux urgences, chez les patients à faible risque, le diagnostic d’embolie pulmonaire sans réaliser d’examens complémentaires.

Une embolie pulmonaire se manifeste par des symptômes et signes cliniques peu spécifiques (douleurs thoraciques, tachycardie…), ce qui complique son diagnostic.

EN SAVOIR PLUS http://www.newspress.fr/Communique_FR_306896_1034.aspx