ORACLE

Organisation Recherche et Avancées en Cancérologie Libérale de l'Est

En quelques mots

L’unité de recherche clinique a été créé par les médecins du Centre d’Oncologie de Gentilly en avril 2005 sous forme d’une association loi 1901 : l’association ORACLE. Son but était notamment de favoriser en oncologie la mise en œuvre de la recherche clinique et le développement de nouvelles techniques de traitement du cancer.
Cette structure est complétée avec une structure de type SAS, du fait de l’évolution de la réglementation.

L’unité de recherche clinique a été créée par intérêt scientifique avant tout, elle permet aux patients d’accéder aux nouveautés thérapeutiques et de disposer des traitements de demain.
C’est également un moyen d’être un acteur de poids dans le domaine de la cancérologie au niveau régional, et de participer activement aux avancées thérapeutiques. L’activité de recherche clinique sera au cœur du prochain Plan Cancer.

Des missions de soins

Le but est d’offrir aux patients la prise en charge optimale dans le traitement du cancer.

Le patient est informé par l’oncologue des différentes investigations qui seront entreprises pour traiter sa pathologie.
Lors d’un entretien individuel, le déroulement du traitement, son utilité ainsi que les éventuels effets attendus sont exposés dans la plus stricte confidentialité.

Dans le respect des articles 1111-1 à L 1132-5 inclus du code de la santé publique, et après concertation pluridisciplinaire, le médecin propose au patient un schéma thérapeutique répondant aux exigences du référentiel ONCOLOR.

Des missions de soins

L’objectif étant d’améliorer la prise en charge future des cancers mais également de contribuer à la découverte de nouveaux traitementset de nouvelles stratégies qui pourront bénéficier à un grand nombre de personnes touchées par le cancer.

De nombreux progrès restent à accomplir, tant dans la recherche de nouveaux traitements que dans l’élaboration de nouvelles stratégiesthérapeutiques.

C’est dans cette optique que dans le respect de la loi relative à la protection des personnes qui se prêtent à une recherche biomédicale,loi dite de  » Bio-Ethique  » du 9 Août 2004 (Loi n°2004-806), le patient peut se voir proposer la participation à un essai clinique, après validation par l’investigateur et l’équipe de recherche clinique de critères d’inclusions stricts.